Intolérances alimentaires

Les intolérances alimentaires sont à l’origine de nombreuses maladies physiques et psychosomatiques.

“Que ton aliment soit ton médicament” (Hippocrate)
Les intolérances alimentaires créent une inflammation de l’intestin, qui à son tour crée une porosité intestinale et laisse passer des éléments indésirables dans le sang et intoxique peu à peu l’organisme
Nos intestins digèrent, transforment, assimilent, éliminent tout ce que nous mangeons, c’est la centrale d’énergie, le siège de nos défenses immunitaires, de la fabrication des neurotransmetteurs (dopamine, sérotonine…).

Les intolérances alimentaires les plus connues sont :
- L’intolérance au gluten (coeliaque)
- L’intolérance au lactose

Mais aussi :
- L’intolérance aux arachides
- L’intolérance aux œufs
- L’intolérance au glutamate
- Ou à tout autre aliment
En réalité beaucoup de maladies sont dues à une ou plusieurs intolérances aux aliments ou aux produits qu’ils contiennent (colorants, engrais, pesticides…)

Quelques pathologies possibles :
- Allergies
- Anorexie
- Ballonnements
- Boulimie
- Constipation
- Dépression
- Digestion difficile
- Fatigue
- Fibromyalgie
- Insomnie
- Mal de dos
- Migraine
- Ulcère…

Régler les intolérances alimentaires est une clé essentielle de notre santé, car c’est un phénomène insidieux. Contrairement aux allergies alimentaires, souvent violentes et qui se déclenchent rapidement après l’absorption, les intolérances alimentaires passent souvent inaperçues car les symptômes se manifestent « à retardement ». Il est difficile de faire le lien avec tel ou tel aliment ingéré.
Les principaux symptômes évidents d’intolérances alimentaires sont: envie de dormir après les repas, ballonnements, diarrhée, constipation et tout problème digestif. Mais de nombreuses intolérances se manifestent de façon indirecte et moins faciles à détecter.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire.